Vous êtes ici

19-21

Le groupe 19-21 réunit les membres du CIELAM spécialistes des littératures française et francophones des XIXe, XXe et XXIe siècles. Son responsable est Michel Bertrand.

Le travail de recherche de 19-21 porte en premier lieu sur le canon littéraire français des XIXe et XXe siècles et se traduit notamment par l’organisation de colloques consacrés à Beckett, Bernanos ou Apollinaire, Giono ou Giraudoux. Dans ce cadre, et sans verser dans le régionalisme, 19-21 entend tirer parti du patrimoine régional (Giono, les Cahiers du Sud) et porte son attention sur les gisements documentaires accessibles en PACA. Cet aspect du travail recoupe les préoccupations de l’axe « Du parchemin au numérique » du CIELAM.

19-21 poursuit par ailleurs une veille sur l’extrême contemporain. C’était l’objet du séminaire « Innovations », qui a permis durant trois ans de nombreuses invitations lors du précédent contrat, ainsi que du colloque Mauvignier, inscrit lui-même dans le sillage du colloque sur le style Minuit, organisé en 2012. Cette attention à la littérature contemporaine inclut une réflexion sur la création, engageant les pratiques de l'écriture créative, en lesquelles le site d'Aix-en-Provence a été pionnier. Elle rejoint les préoccupations de l'axe « Stylistique et création » du CIELAM. Plusieurs thèses sont ainsi actuellement en cours ou ont été récemment soutenues sous la mention de doctorat « Pratique et théorie de la création artistique et littéraire ».

Qu’il s’agisse des « classiques » ou de « l’extrême contemporain », le domaine d’investigation de 19-21 ne saurait se limiter à l’hexagone et s’étend aux littératures de langue française, qu'elles s’écrivent à l’est et au sud de la Méditerranée, s'inscrivent dans d'autres zones géographiques ou relèvent des écritures migrantes. Ce champ d’étude rejoint notamment les préoccupations de l'axe « Mobilités Interzone » du CIELAM.

19-21 s’attache enfin à développer une réflexion sur l’épistémologie de notre discipline. Le colloque « Extension du domaine des lettres », congrès de la Société d’Etude de la littérature de langue française du XXe et du XXIe siècles tenu en 2017, s’est attaché, comme son prédécesseur de 2010 sur l’enseignement de la littérature à l’université, à réfléchir aux conditions présentes de l’exercice de notre métier et aux modifications qu’on y constate, qu’on y redoute et qu’on y désire.

 

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer