Vous êtes ici

Dans le ventre du grand poisson : mer et parole dans le Livre de Jonas et son iconographie biblique

Sébastien Douchet
Chapitre d'ouvrage
Senefiance 52, « Mondes marins du Moyen Âge »
Directeur(s) de l'ouvrage: 
Chantal Connochie-Bourgne
Editeur: 
Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence
2006
p. 115-130
n° ISBN: 
9782853996327

Cet article étudie le thème marin dans l’épisode vétérotestamentaire de Jonas, ses lectures médiévales (gloses, sermons, etc.), mais aussi ses fondements patristiques à commencer par le commentaire fondateur de saint Jérôme (In Ionam, 396) ainsi que l’iconographie médiévale de Jonas. La fuite de Jonas sur la mer, son engloutissement par le grand poisson, opposés à son voyage terrestre vers Ninive et à l’épisode du ricin, construisent un espace d’émergence d’un discours et d’une identité prophétique problématiques. Avalé, Jonas doit rendre le message divin qu’il a refusé de dispenser et a lui-même « avalé » : la destruction de Ninive la pécheresse. Dans le temps de l’incubation et dans la double obscurité du ventre de la mer et du monstre, c’est une parole de l’obéissance à Dieu qui se construit à travers ce qui se veut la métaphore d’une expérience mystique, rencontre avec Dieu et avec la mort. Les commentaires tardo-antiques et médiévaux ainsi que l’iconographie – biblique essentiellement – traitent diversement de ce voyage sur la mer et dans la mer, voyage paradoxal de silence et de parole auquel sont assignés des sens et des fonctions variables.
 

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer