Vous êtes ici

La merencolie, nouvel ethos lyrique ? L’art subtil de Charles d’Orléans

Michèle Gally
Article dans une revue
Le Moyen français, n°70
Editeur: 
Brepols, Turnhout
2012
p. 73-84
n° ISBN: 
ISSN 0226-0174

Cet article reprend la question des liens entre la « mélancolie » et la poésie de Charles d’Orléans. À la suite de Starobinski, on comprendra cette mélancolie du poète moins comme un trait de caractère que comme une caractéristique essentielle de la poétique du duc, une des « trouvailles » qui lui permettent de renouveler la lyrique courtoise dont il hérite.

Texte en ligne

 

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer