Vous êtes ici

Les divinités sarrasines de l’épopée sont-elles des personnages bibliques ?

Jean Subrenat
Chapitre d'ouvrage
Chanter de geste. L’art épique et son rayonnement, Hommage à Jean-Claude Vallecalle
Editeur: 
Champion
2013
p. 441-456
n° ISBN: 
9782745325150

Chanter de geste est un art médiéval dont l’important rayonnement emprunte au moins quatre voies principales. La première d’entre elles, qui concerne la technique et l’esthétique épique, est étudiée au travers d’un vaste corpus (de la geste de Roland jusqu’aux chansons de merveilles et d’aventures, du cycle de Guillaume jusqu’aux tardives versions franco-italiennes en passant notamment par le cycle de la Croisade). D’autres travaux, qui portent le questionnement aux confins du genre, s’attachent aux phénomènes d’intertextualité, entre influence et réception. Qu’il s’agisse de la lyrique, du fabliau, du « Roman de Renart », des « Hauts Livres » du Graal, de la chronique, de l’écriture allégorique ou bien encore des poèmes bibliques, l’ensemble de la littérature médiévale est concerné. Franchissant les frontières linguistiques, la diffusion de l’art épique étend encore son empire : l’épopée franco- italienne et les sagas norroises forment à cet égard deux domaines privilégiés. Un dernier secteur doit être mentionné, qui regroupe un certain nombre d’études, entre merveilleux et « miraculosus ». 

Destiné à rendre hommage à Jean-Claude Vallecalle, professeur émérite de l’Université Lumière-Lyon 2, ce recueil consacré à la chanson de geste réunit les contributions de vingt-neuf spécialistes français ou étrangers.

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer