Vous êtes ici

Séminaire « Positions et Transpositions : qu'est-ce que la littérature comparée aujourd'hui ? »

Le séminaire « Positions et Transpositions : qu’est-ce que la littérature comparée aujourd’hui ? » est un séminaire jeunes chercheurs du groupe « Transpositions » du Cielam.

Présentation

            La littérature comparée a connu des évolutions importantes depuis ces dernières années, à la fois dans les objets qu'elle traite (on pense à la prise en compte des nouveaux médias dans les études sur les arts numériques, à l'ouverture aux problématiques de la world literature et des littératures émergentes, à l'affirmation de la traductologie comme une branche à part entière dans les études comparatistes) et dans les orientations théoriques marquantes apparues dans le champ, du postcolonialisme aux théories analytiques de la fiction, qui orientent les préoccupations des chercheurs en direction des cultural studies ou de la philosophie analytique anglo-saxonne. Cette double reconfiguration qui promeut des objets inédits et des approches nouvelles trouble les définitions ordinaires du comparatisme, et appelle à s'interroger sur les pratiques actuelles et ce qu'elles nous disent de la littérature comparée aujourd'hui.

            L'objet de ce séminaire serait de rassembler les doctorants et jeunes chercheurs comparatistes pour réfléchir à cette question en commun, moins afin d'aboutir à une définition univoque et générale de notre discipline que pour organiser, à partir des recherches des uns et des autres, un tour d'horizon des tendances comparatistes actuelles et d'aider ainsi chacun à préciser sa pratique personnelle et à se situer dans le champ. L'enjeu est également d'associer doctorants de l'équipe Transpositions du CIELAM et jeunes chercheurs qui ont soutenu depuis moins de trois ans : pour les premiers, la participation au séminaire servirait à inscrire d'emblée leur recherche en cours dans l'une des tendances actuelles de la comparée, et donc à en accentuer la visibilité de leur travail ; pour les seconds, qui viennent de quitter l'environnement doctoral encadré et peinent parfois à faire connaître leurs résultats, la participation permettrait de valoriser leur thèse en montrant qu'elle épouse des orientations importantes du champ contemporain. Pour les deux, un tel séminaire permettrait de développer leur culture théorique en profitant de ce panorama de la recherche comparatiste en cours.

            Le séminaire pourrait également s'ouvrir à des doctorants et jeunes docteurs de disciplines proches pour mettre en parallèle le geste comparatiste avec les lectures différentielles faites par d'autres disciplines : on pense notamment au dialogue avec les historiens autour de la réappropriation par la littérature du discours historique (la dernière collection comparatiste créée aux Classiques Garnier s'appelle justement « Littérature, histoire, politique »), avec les philosophes quant à l'application du paradigme analytique dans la lecture des œuvres artistiques, ou avec les anglicistes dont le corpus a été le socle des études postcoloniales et subalternes. Enfin, cette réflexion sur les pratiques actuelles de la littérature comparée rejoint un mouvement d'historicisation et de définition théorique de la discipline qui s'amorce aujourd'hui chez les comparatistes du monde entier, mais qui n'a donné lieu qu'à très peu de publications en France : si au Royaume-Uni doit être publiée la première histoire des pratiques comparatistes définies à la fois dans leurs spécificités nationales et dans leur inscription dans un champ théorique transversal (Joep Leerssen and Elinor Shaffer, Comparative Literature in Britain: National Identities, Transnational Dynamics 1800- 2000, Oxford, Legenda, à paraître en 2014), aucune étude similaire n'est encore disponible en France. Ce séminaire ne prétend pas combler cette lacune, mais inciter à la réflexion sur ce thème : la diversité des recherches en cours dans l'équipe Transpositions, articulée à une volonté de réflexion métathéorique sur ces pratiques, fournirait un panorama très stimulant sur cette question épineuse.
 

Contact

Victoire Feuillebois : victoire.feuillebois@gmail.com
Erika Riberi : erika.riberi@univ-amu.fr
Inès Salas : ines.salas@univ-amu.fr


Calendrier prévu pour les séances 

Les séances auront lieu le jeudi après-midi à la Maison de la Recherche.
30 janvier 2014
27 février 2014
27 mars 2014
17 avril 2014
15 mai 2014
19 juin 2014 

Manifestation Cielam

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer