Vous êtes ici

Vers à l'antique et vers syllabiques français : réflexions sur la portée stylistique du rythme

Résumé

Le présent article s'intéresse au rôle que peut jouer la durée dans l'analyse rythmique du vers français. Il propose une approche comparative des vers syllabiques et des vers à l'antique (quantitatifs ou accentuels) dans la perspective d'une scansion rythmique non prescriptive, permettant de comprendre le travail des poètes sur la durée. Il pose la question d'une portée stylistique des oscillations duratives en poésie française à partir d'analyses des trimètres iambiques de Jean‑Antoine de Baïf et des alexandrins de Racine.


*****

Juliette Lormier

Journée d'étude « Émergences de la géographie, France/Italie, XIVe-XVIIe siècles », 3 et 4 octobre 2018

Émergences de la géographie, France/Italie, XIVe-XVIIe siècles 

 

Journée d’études, Aix-en-Provence, 3-4 octobre 2018, organisée par le laboratoire LA3M (MMSH) en partenariat avec le CIELAM et l’UFR ALLSH (Aix-Marseille Université).

Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, salle Georges Duby.

Le récit enchâssé, de la poétique à la stylistique

Résumé

Jérémy Naïm

L’expérience de l’altérité dans le « Journal de voyage de Montaigne » : une entreprise d’exotisation du familier

Résumé

Mobilités de l’œuvre : exils, errances et retours

Henri Lopes, lectures façon façon-là

Voix et voies de l’Autre dans Le Candidat de Frédéric Valabrègue

Écrire et dire les migrations. Représentations de l’espace et de l’altérité

L’Algérie, traversées

Le projet de L’Algérie, traversées s’est formulé autour d’une question partagée : l’heure n’est-elle pas venue en Algérie d’un véritable renouveau apporté par les œuvres de culture ? La vitalité, la diversité, l’impertinence de ces dernières en témoignent. Elles débouchent sur une nouvelle page en train de s’écrire, non seulement en Algérie mais aussi au cœur de la relation complexe entre l’Algérie et la France.

L’Algérie traversée par l’Afrique subsaharienne (Maïssa Bey, Cette fille-là, Tierno Monénembo, Bled)

Résumé du chapitre : L'étude, procédant d'une réflexion sur la frontière, part d'un paradoxe, à savoir la partition existant entre littératures du Maghreb (et plus spécifiquement d'Algérie) et d'Afrique subsaharienne, souvent regrettée mais largement pratiquée. Cette partition pérenne relève d'une détermination historique construite durant la période coloniale.

Pages

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer