Vous êtes ici

Voyages au féminin et subjectivations transafricaines

Catherine Mazauric
Chapitre d'ouvrage
La Migration prise aux mots. Mise en récits et en images des migrations transafricaines
Directeur(s) de l'ouvrage: 
Catherine Mazauric
Editeur: 
Le Cavalier bleu
2014
p. 47-61
n° ISBN: 
978-2-84670-539-4

Alors qu’en Afrique, la migration se dit le plus souvent voyage, on met en évidence comment, dans des œuvres féminines publiées entre 1975 et 2010, le déplacement géographique s’assortit d’un devenir-autre émancipateur. Si cette dimension n’est pas propre aux récits féminins, elle conduit cependant, dans le cas des auteures, à analyser le processus d’écriture comme une mobilité en soi. La migrance, débordant la migration, ouvre alors sur l’invention d’une posture d’écart et d’un cosmopolitisme transafricain au féminin. Cette formulation passe, d’une façon qui n’est qu’apparemment paradoxale, par la figure maternelle et ses cheminements longtemps indéchiffrables pour ré-énoncer, dans un dialogue trouble avec soi-même comme une autre, le sujet-même de l’écriture. Mots-clés : Afrique de l’Ouest, migrations féminines, écritures de soi, récits de voyage, récits de filiation, récits de deuil, Ken Bugul, Mariama Ndoye, Véronique Tadjo, Catherine Shan, Sylvie Kandé.
https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01081574/document

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer