Vous êtes ici

Iconologie de la fable mystique : le retable de Gand à la lumière du De icona de Nicolas de Cues

Stéphane Lojkine
Article dans les actes d'un colloque
Fables mystiques. Savoirs, expériences, représentations du Moyen Âge aux Lumières, Senefiance
Directeur(s) de l'ouvrage: 
Chantal Connochie et Jean-Raymond Fanlo
Editeur: 
Presses universitaires de Provence, Aix-en-Provence
2016
p. 13-25
n° ISBN: 
9791032000465

Résumé de l’article :

Il ne devrait pas y avoir de place pour l’image dans la fable mystique, qui, à l’opposé de l’icône, se constitue comme défaut de présence et résistance à la représentation. Pourtant Michel de Certeaux dégage un lieu de la fable et l’identifie à un tableau qui regarde. On s’attache ici, à partir d’une comparaison entre le polyptyque de l’Agneau mystique des frères Van Eyck (1420-1430) et le De icona de Nicolas de Cues (1453), à montrer comment l’image mystique prépare, plutôt que le cadre technique du tableau, l’avènement sémiologique de la scène. Elle organise d’abord un trajet, un franchissement, dont l’objectif est la coïncidence des contradictions, c’est-à-dire le dépassement de la logique discursive ; elle institue ensuite une vision, qui n’est pas encore un regard, mais plutôt l’omnivoyure divine à laquelle vient correspondre la vision du fidèle ; elle introduit enfin, depuis ce jeu circulaire de la vision, la circonscription d’un espace de la représentation, jouant un rôle essentiel dans la pré-modélisation du dispositif scénique classique.

Présentation du livre : 

La Fable mystique de Michel de Certeau associe à l'expérience mystique du XIIe au XVIIIe siècle un inédit « système de différenciation des discours qui articule un nouvel espace de savoir ». Dans ce système instable, le désir de Dieu ou l'union à Dieu se relient à des pratiques de discours nécessairement singulières : l’union à la divinité immédiate, sans intermédiaire, sans pensée, sans mots, l’expérience de l’anéantissement ne se disent pas mais se désignent depuis un langage paradoxal. Ce sont ces expériences, ces langages que des spécialistes d’art, d’histoire de l’art, d’histoire de la pensée, de littérature examinent dans ce volume, en confrontant les débats d’idées, les systèmes de pensée aux formes de langage et de représentation.
 

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer