Vous êtes ici

La lyre, la plume et le temps. Figures de musiciens dans le Bildungsroman

Aude Locatelli
Livre
Communicatio, n°19
Editeur: 
De Gruyter
2010
336 p.
n° ISBN: 
978-3484630192

Réédition de l'ouvrage de 1998, publié chez Max Niemeyer, Tübingen, coll. « Communicatio ».

Un double intérêt pour les rapports musique/littérature et pour le concept de Bildung a déterminé la comparaison, dans le cadre de cet ouvrage, de dix romans de formation de langues française et allemande qui se répartissent symétriquement du milieu du XIXème siècle à nos jours: "Der arme Spielmann" de Franz Grillparzer et "Consuelo" de George Sand; "Gertrud" de Hermann Hesse et "Jean-Christophe" de Romain Rolland; "Doktor Faustus" de Thomas Mann et "La Pêche miraculeuse" de Guy de Pourtalès; "Der Untergeher" de Thomas Bernhard, "Porporino" de Dominique Fernandez, "Die Klavierspielerin" de Elfriede Jelinek et "Tous les matins du monde" de Pascal Quignard.
Cette étude de synthèse tend à dégager, au regard d'oeuvres qui présentent une réelle densité 'musico-littéraire', l'évolution et la spécificité du 'roman de la formation musicale', catégorie littéraire qui est définie par référence aux notions allemandes de Bildungsroman et de Künstlerroman. La culture musicale de romanciers - dont la formation en ce domaine a servi pour certains de propédeutique à l'écriture - est en effet l'objet d'une transposition littéraire qui confronte le lecteur à la problématique fondamentale des rapports de la musique et du langage. La revendication du statut d''écrivain-musicien', à laquelle s'ajoute l'intertextualité particulière que crée dans ces romans le jeu des références et des citations musicales, invitent à réfléchir notamment au rapprochement analogique des structures musicales et des structures littéraires.

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer