Vous êtes ici

Du monument religieux à l’écriture de l’Histoire : la continuation de l’Histoire des martyrs par Simon Goulart

Jean-Raymond Fanlo
Article dans les actes d'un colloque
Simon Goulart, un pasteur aux intérêts vastes comme le monde
Directeur(s) de l'ouvrage: 
Olivier Pot
Editeur: 
Droz, Genève
2013
p. 159-172
n° ISBN: 
978-2-600-01581-3

Né à Senlis, réfugié à Genève dès 1561, Simon Goulart (1543-1628) est un des écrivains « polygraphes » les plus féconds de son époque. Traducteur de Plutarque, éditeur de Montaigne, adaptateur des chansons d’Orlande de Lassus, commentateur de Du Bartas, auteur d’« histoires extraordinaires », poète lyrique et satirique voire dramaturge, il fut un « passeur » entre les Réformes d’expression allemande et française. Au carrefour de plusieurs disciplines, mêlant philosophie, théologie, morale, musique, astrologie, démonologie et alchimie, son oeuvre encyclopédique qui résume les préoccupations de la Renaissance tardive oriente le calvinisme vers une sensibilité moins austère, plus « littéraire » et humaniste. Successeur de Calvin et de Bèze à la tête de la Compagnie des Pasteurs il s’engagea dans l’action politique de son temps qu’il a analysée avec sagacité en tant qu’historien des guerres de religion.

Les études réunies ici explorent pour la première fois la complexité d’une œuvre dont les « intérêts vastes comme le monde » concernent un public averti aussi bien que curieux.

Aller sur le site de Droz.

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer