Vous êtes ici

Généalogie de la figure littéraire du pirate du XVIIe au XIXe siècle

Sylvie Requemora-Gros
Article dans les actes d'un colloque
Piraterie au fil de l’Histoire : un défi pour l’État
Directeur(s) de l'ouvrage: 
Michèle Battesti
Editeur: 
Presses de l'Université Paris-Sorbonne
2014
p. 439-457
n° ISBN: 
978-2-84050-949-3

Aux confins de l’histoire, de la géographie, de l’économie et de la diplomatie, la mer subit une criminalité qui lui est particulière, dont l’illustration la plus visible est la piraterie. Depuis les années 1990, elle a resurgi dans les statistiques mondiales alors qu’elle semblait reléguée à des temps archaïques, à un passé révolu de la marine à voiles et de l’île de la Tortue, réduite à hanter les romans et les films d’aventure.

Ce nouvel avatar d’un phénomène immémorial et intemporel nécessite de dresser un état des lieux et d’interroger l’Histoire universelle, de l’Antiquité à nos jours, pour appréhender les réussites et les échecs des pratiques piratiques, les facteurs favorisant leurs émergences, la réalité des menaces qu’elles font peser sur la liberté des mers et les moyens de lutte mis en œuvre par les États pour les éradiquer ou les contenir à un niveau supportable, le tout avec en arrière-plan la figure symbolique du pirate, chantre de tous les contre-pouvoirs.

Cet ouvrage « choral » a l’originalité de réunir, dans une optique pluridisciplinaire, des chercheurs aux spécialités variées (historiens, géographes, politologues, économistes, juristes, littéraires), ainsi que des experts des états-majors des armées et de la marine, des milieux industriels (armateurs, assureurs) et de la recherche appliquée.

Aller sur le site des PUPS.

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer