Vous êtes ici

Spiritualités féminines religieuses et profanes chez Ken Bugul

Catherine Mazauric
Chapitre d'ouvrage
Littératures africaines et spiritualité, coll. « Littératures des Afriques »
Directeur(s) de l'ouvrage: 
Pierre Halen et Florence Paravy
Editeur: 
Presses Universitaires de Bordeaux, Pessac
2016
p. 253-269
n° ISBN: 
9791030000863

La part spirituelle résidant dans l'oeuvre de Ken Bugul relève d'un cheminement et d'une quête. Le bricolage religieux et le syncrétisme tout personnel perceptibles notamment dans Riwan ou le chemin de sable et De l'autre côté du regard sont analysés à partir de trois entrées : la disjonction du spirituel d'avec le religieux ; la mise à l'épreuve du religieux par le féminin ; l'entrelacs d'une quête identitaire avec une quête initiatique. La recherche spirituelle ordonne le désordre d'une vie, mais c'est bien depuis une position singulière de sujet – un sujet féminin – que les formes de spiritualité collectives sont interrogées. Qu'il s'agisse d'écriture de soi ou de fiction romanesque, l'oeuvre propose une réflexion continue, quoique enchevêtrée et ardue, sur la spiritualité mise à l'épreuve de la puissance du féminin.

Site des PU de Bordeaux.

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer