Vous êtes ici

Le lieu, le temps, le texte : La Ferme de Navarin

Michel Bertrand
Article dans les actes d'un colloque
La Licorne, n°95, Gisèle Bienne – Figures de l’altérité
Directeur(s) de l'ouvrage: 
Catherine Rannoux
Editeur: 
Presses Universitaires de Rennes
2011
n° ISBN: 
978-2-7535-1328-0

L’œuvre de Gisèle Bienne offre des variations toujours renouvelées sur la marginalité et l’autre. Marges génériques ou marges sociales, tels sont les bords que vient explorer l’écriture de l’écrivaine qui dessine de texte en texte des personnages en rupture de parole ou de société, mais toujours puissamment animés de désirs ou de révoltes. Ce volume étudie comment cette vision du monde se configure dans la confrontation dialogique avec les voix autres, ou comment s’élabore la quête identitaire dans cette rencontre, amoureuse, fraternelle ou révoltée, avec l’autre. Différentes approches traversent les distinctions génériques, s’attachant aussi bien à la littérature dite de jeunesse qu’à la littérature générale.

Accès aux numéros de la revue sur le site des PUR.

Accès au numéro 95.

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer