Vous êtes ici

À l'abordage de l'idée d'énergie: l'héroïsation de la flibuste de Courtilz de Sandras à Voltaire

Huguette Krief
Article dans les actes d'un colloque
Les Tyrans de la mer. Pirates, corsaires & flibustiers
Directeur(s) de l'ouvrage: 
Sylvie Requemora et Sophie Linon-Chipon
Editeur: 
Presses Universitaires de la Sorbonne
2002
p. 335-347
n° ISBN: 
978-2840501954

N'était-ce pas renouer avec "les puérilités" romanesques méprisées par Vauvenargues et les "vrais gens de Lettres" selon le mot de Voltaire, que d'inscrire encore au XVIIIe siècle une fiction dans l'espace de la flibuste ou de la piraterie ? Pour Marivaux, ces aventures sont belles : "Je dis belles aventures, peste voici un mot qui choque mon critique et qui lui arrache un ris moqueur" (Pharsamon ou les folies romanesques). L'objet de la communication sera de montrer comment Lesage dans Les aventures de Monsieur Robert Chevalier dit de Beauchêne, Marivaux dans ses œuvres de jeunesse et Voltaire dans ses Contes usent du flibustier et du pirate comme autant de personnages aventuriers dont ils mettent en lumière l'héroïsme ou la grandeur sombre.

Lien vers la communication.

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer