Vous êtes ici

Le personnage de Virgile dans le De naturis rerum d’Alexandre Neckam

Chantal Connochie-Bourgne
Chapitre d'ouvrage
Les Métamorphoses de Virgile. Réception de l’Auctor. Antiquité, Moyen Âge, Temps modernes
Directeur(s) de l'ouvrage: 
Jean-Louis Haquette et Karin Ueltsch
Editeur: 
Honoré Champion
2018
p. 273-285
n° ISBN: 
9782745345868

« Père de l’Occident », imité, adulé, parfois critiqué aussi par ses pairs, Virgile incarne la plénitude de l’idée d’auctor, ses infinis pouvoirs et ses nombreuses représentations possibles. À la fois pontifexartifex et « preux de la clergie », il relie les univers antique et chrétien, le latin et les langues vernaculaires, et, parce qu’il est fondamentalement démiurge, il est toute la performativité inhérente au Verbe.

Le présent volume, issu d’un colloque qui s’est tenu à l’Université de Reims Champagne-Ardenne en mars 2015, rassemble des travaux qui ne visent pas seulement une meilleure intelligence de cette figure fondatrice ; les « métamorphoses » de Virgile au fil des siècles sont également emblématiques des transformations des mentalités qui les véhiculent et les génèrent. Virgile devient en particulier, pendant la longue ère médiévale, une autorité invoquée pour étayer les grandes théories concernant les principales énigmes de la nature ; de poète, il se transforme en savant et en nécromancien. Virgile évolue ainsi à la frontière périlleuse séparant science et magie, à laquelle fait écho, aujourd’hui, celle, tout aussi périlleuse, qui sépare les lettres des autres sciences et techniques.

Site de l'éditeur.

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer