Vous êtes ici

L’incipit du manuscrit des Mémoires d’une jeune Fille rangée

Sylviane Saugues
Chapitre d'ouvrage
(Re)découvrir l’œuvre de Simone de Beauvoir : Du Deuxième Sexe à La Cérémonie des Adieux
Directeur(s) de l'ouvrage: 
Julia Kristeva et Pascale Fautrier
Editeur: 
Le Bord de l’Eau éditions
2008
p. 105-112
n° ISBN: 
978-2-35687-000-1

En proposant une approche génétique des trois premiers folios du manuscrit des Mémoires d’une jeune Fille rangée, il va s’agir d'élargir la notion d'écriture en donnant accès à sa dimension matérielle et temporelle. L’action d’une dynamique scripturale, tant dans ses correctifs et repentirs linguistiques que dans le rythme du tracé, permet de réfléchir sur le mouvement qui dirige l’écriture.
Si le recto révèle équilibre et élaboration harmonieuse dès le premier jet, il en est différemment du verso, et de sa reprise sur le feuillet suivant : cela pose la question, même toute matérielle, de la manière dont l’écrivain transforme son propre passé en mythologie afin d’être pleinement en accord avec son être et ses choix présents.
L’inscription de la graphie dans l’espace de la page dresse un portrait de Simone de Beauvoir en noir et blanc, dans lequel la dimension sémantique du manuscrit révèle davantage la prosopographie, tandis que sa dimension sémiotique en esquisse une éthopée floue et contrastée, parce qu’en perpétuelle recherche. À la fidélité de la mémoire s’oppose la distanciation intellectuelle de la perception, et parallèlement à cette poétique du mouvement s’opère la révélation de l’intime.

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer