Vous êtes ici

Programme du colloque international « La Vertu féminine, de la cour de Sceaux à la guillotine », University of Oxford, 4 et 5 juillet 2019

La Vertu féminine, de la cour de Sceaux à la guillotine (Oxford)

 
 

COLLOQUE INTERNATIONAL

La vertu féminine,  de la cour de Sceaux à la guillotine

 

Du 4 juillet 2019 au 5 juillet 2019

All Souls College et Maison française - University of Oxford

 

Organisé conjointement par

- l'Université du Québec à Trois-Rivières

- University of Oxford

- l'Université du Quebec à Rimouski

- et le CIELAM Aix-Marseille Université

 

                                            PROGRAMME 

                                      - Jeudi 4 juillet 2019-

                         All Souls College, University of Oxford

10h30

Ouverture des journées avec les organisateurs (GLADU, BERNIER, KRIEF, SETH) au nom des universités canadiennes, françaises et anglaises par Marc-André BERNIER

Discours de bienvenue à Oxford par Catriona SETH

La question de la vertu féminine et ses enjeux, introduction  par Huguette KRIEF

                         

                       I- ÉVOLUTION ET HISTORICITÉ DU CONCEPT

                                    1- Variations précieuses

                                PRÉSIDENCE Catriona SETH

11h-11h30 :

 Kim GLADU (Université du Québec à Rimouski)

« [L]a gaze est extrêmement de mon goût » : vertu et poésie galante.

11h30- 12h :

 Huguette KRIEF (Aix-Marseille Université)

La constance féminine à la cour de Sceaux  et l’Histoire de la comtesse de Savoie (1725) par Marie-Louise Charlotte Pélard de Givry, comtesse de Fontaines.

Discussion et pause

                                 2- vertu et christianisme

                            PRÉSIDENCE  Marc-André BERNIER

14h-14h30 :

Chrystel BERNAT (Institut protestant de théologie, CNRS-EPHE, Montpellier)

La vertu féminine, enjeu moral de l’insoumission huguenote ? Principes, paradoxes et transgressions dans l’homélétique réformée des XVIIe et XVIIIe siècles.

14h30- 15h :

Jeanne CHIRON (Université de Rouen-Normandie)

Que faire de Lucrèce ? « Mes femmes illustres » ou les équivoques de la vertu pour une éducatrice chrétienne.  

Discussion et pause

                             3- Héritiers et héritières de Rousseau

                             PRÉSIDENCE: Marie-Laure GIROU-SWIDERSKI

16H- 16H30

 Marco MENIN (Université de Turin, Italie)

 Éducation et vertu féminine dans la pensée de Bernardin de Saint-Pierre (Discours sur l’éducation des femmes, 1777)

Discussion

                                               VENDREDI 5 juillet

                                Maison française, University of Oxford

                                   II- LES FIGURES DE RUPTURE

                                         1- Vertu et violence

                                       PRÉSIDENCE  Catriona SETH

9h30-10h 

Thomas Wynn (Durham University):

« Les vertus les plus hautes, les fautes les plus graves » : le cas de la veuve Lescombat.

Discussion

                                              2- Évocations antiques

                                          PRÉSIDENCE Éliane VIENNOT

10h30-11h

Bénédicte PROT (University of Oxford) : « Sans autre voile que leur vertu » : les Lacédémoniennes vues par le XVIIIe siècle.

11h- 11h30

Marc-André BERNIER (Université du Québec à Trois-Rivières) 

 Sparte et l’invention d’un nouvel idéal féminin de vertu héroïque

Discussion et repas

                              3- Vertu et femmes en Révolution

                                PRÉSIDENCE : Huguette KRIEF

14h-14h30

 Éliane VIENNOT (Université Jean Monnet-Saint-Étienne)

 Héroïsme et vertu des femmes d’après leurs pétitions, adresses, brochures et ouvrages (1789-1793)

14h30- 15h

Marie-Laure GIROU-SWIDERSKI (Université d’Ottawa)

Du mariage à la mort : Manon Roland, entre vertu et héroïsme

Discussion –pause

                                                 4- Postérités

                                       PRÉSIDENCE : Kim GLADU

16h00- 16h30

Fanny LACÔTE (Université de Stirling) 

La mutation et la redéfinition du féminin dans les romans gothiques « proto-féministes » de la Première République (1804)

16H30- 17H

Miruna CRACIUNESCU (Université McGill)

Du Démon blanc de Webster (1612) à l’Idole de Robert Merle (1987) : la vertu paradoxale de Vittoria Accoramboni

Discussion

17h30 : Synthèse par Marc-André BERNIER et clôture du colloque.

Manifestation Cielam

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer