Vous êtes ici

Construire Sénèque

Stéphane Lojkine
Chapitre d'ouvrage
La construction de la personne dans le fait historique, 16e-18e siècles, coll. Le temps de l'histoire
Directeur(s) de l'ouvrage: 
Nadine Kuperty-Tsur, Jean-Raymond Fanlo, Jérémie Foa
Editeur: 
Presses universitaires de Provence
2019
p. 183-220
n° ISBN: 
9791032002216

Il s'agit ici d'étudier les transformations dans la représentation de Sénèque, depuis l'enluminure médiévale jusqu'aux scènes et tableaux de la fin des Lumières, en la mettant en relation avec les transformations dans la connaissance et la diffusion des textes de Sénèque et concernant Sénèque. 

Le Sénèque médiéval est un personnage moraliste et sententiaire, représenté en position magistrale d'enseignement. La redécouverte de Tacite à la Renaissance, puis l'édition de Sénèque par Juste Lipse illustrée par Rubens bouleversent cette représentation en introduisant le fait historique (l'activité politique de Sénèque et son suicide ordonné par Néron) dans la construction d'une tout autre personne, figure ambivalente du ministre hypocrite et prévaricateur (La Rochefoucauld) ou de l'intellectuel engagé et révolté (Diderot).

Cette transformation dans la figuration de Sénèque permet de comprendre comment, à partir du dispositif magistral médiéval de représentation s'est élaboré un dispositif scénique, qui lui même entre en crise jusqu'à remettre en question la notion même de figure.

Cette étude fait la synthèse la plus exhaustive possible des représentations iconographiques de Sénèque depuis celle du manuscrit Hunter 231 de Glasgow (vers 1330) jusqu'à La Mort de Sénèque de Hallé (1750).

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer