Vous êtes ici

Sillage, trace, empreinte : la migrance ambulatoire de Fatou Diome

Catherine Mazauric
Article dans une revue
Présence francophone n°92
Directeur(s) de l'ouvrage: 
Sada Niang et Khady Fall Diagne
Editeur: 
College of the Holy Cross, Worcester
2019
p. 46-69
n° ISBN: 
ISSN 0048-5195

Cette étude observe, à travers l’évolution de l’œuvre et en se centrant sur Impossible de grandir, les motifs du sillage, de la trace et de l’empreinte comme différentes formes d’engagement musculaire et éthique dans le monde, des premiers textes publiés en revue à l’essai récent Marianne porte plainte !, sans oublier le séminal Ventre de l’Atlantique. Dans la dynamique de l’écriture, cet engagement génère un tiers-lieu mobile, celui de la migrance, où se reformulent avec une perspective féministe des héritages culturels et éthiques pluriels. Car c’est en ce tiers-lieu que se déploie une puissance subjective féminine ayant conquis son autonomie à la force de son pas.

Mots-clés : Déplacement, écriture de soi, ethos, féminisme, migrance, puissance subjective, seuil, tiers-lieu

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer