Vous êtes ici

Du château fort à la cathédrale, ou de la construction des murs à l’édification de l’âme

Carine Giovénal
Article dans les actes d'un colloque
Rêves de pierre et de bois : imaginer la construction au Moyen Age, coll. Cultures et civilisations médiévales n°45
Directeur(s) de l'ouvrage: 
Clotilde Dauphan, Vanessa Obry, Jean-Baptiste Delzant
Editeur: 
Presses de l'université Paris-Sorbonne
2009
p. 113-128
n° ISBN: 
978-2-84050-628-7

Résumé de l'article :

Le parcours du chevalier Renaut est celui d’une éternelle errance, qui mêle la peregrinatio chrétienne au désir inassouvi d’une fixation dans le sol, celle-ci étant toujours frappée de sanction pour le bâtisseur. Mais ce parcours géographique est aussi une progression spirituelle. De la forteresse cachée dans la forêt à la cité urbaine rayonnante, de l’orgueil affiché à Montauban à l’humble soumission de l’ouvrier de la cathédrale, du chevalier au saint, le chemin de Renaut passe par l’édification matérielle autant que symbolique.

Résumé de l’ouvrage :

À travers les divers édifices, qu’ils aient été réellement construits ou qu’ils soient restés à l’état d’images — églises, palais et tours —, ce sont les fonctions politiques, morales ou symboliques des constructions qui sont explorées. Le projet architectural s’intègre ainsi dans une vision plus marge de la ville, idéal d’urbanisme ou nouvelle Babylone.

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer