Vous êtes ici

Entre revendication d’appartenance et impertinence. L’ethos national en question (Azouz Begag, Hanif Kureishi et Fouad Laroui)

Crystel Pinçonnat
Article dans les actes d'un colloque
La Nation nommée Roman face aux histoires nationales
Directeur(s) de l'ouvrage: 
Danielle Perrot-Corpet et Lise Gauvin
Editeur: 
Classiques Garnier
2011
p. 263-277
n° ISBN: 
978-2-8124-0342-2

Présentation du volume :
Carlos Fuentes proclamant les romanciers du monde entier «citoyens de la nation nommée Roman» dit la volonté, commune à maint écrivain depuis 1960, d'en finir avec les définitions nationales de la littérature - dominatrices et exclusives. Pourtant, ce sont les remous des histoires nationales qui modèlent ces romanciers écrivant contre elles. Peut-être «l'universel» en littérature reste-t-il, envers et contre la mondialisation marchande, ce «local moins les murs» dont parlait Miguel Torga.

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer