Vous êtes ici

Soutenance HdR de Sylvie Requemora-Gros, 26 octobre 2012

Sylvie Requemora-Gros soutiendra son habilitation vendredi prochain 26 octobre à 14 heures, salle B150.

De la scène du monde au monde de la scène : Jean François Regnard

Le jury est composé de

  • Christian BIET, université Paris Ouest-Nanterre-La Défense
  • Georges FORESTIER, université Paris IV-Sorbonne
  • Stéphane LOJKINE, université d’Aix-Marseille
  • Michèle LONGINO, Duke University, États-Unis
  • Marie-Christine PIOFFET, York University, Canada
  • Pierre RONZEAUD, université d’Aix-Marseille
  • Guy SPIELMANN, Georgetown University, États-Unis

Après la soutenance d’une thèse de doctorat intitulée Littérature et voyage au XVIIe siècle (récits, romans, théâtre), entièrement repensée pour donner lieu dix ans plus tard au livre Voguer vers la Modernité ainsi qu’à de nombreux articles sur la littérature des voyages, réorientant la perspective intergénérique vers une problématisation des liens entre le voyage et la modernité, ainsi qu’à une réflexion sur l’hybridité générique et le concept de littérature nomade, les recherches de Sylvie Requemora-Gros se sont concentrées sur un auteur révélateur de ces mêmes enjeux tout en ouvrant sur des perspectives dramaturgiques nouvelles : Jean-François Regnard. Auteur d’un roman autobiographique sous forme de turquerie galante, narrant sa captivité à Alger, d’une série de récits de voyage vers le Nord de l’Europe et jusqu’à la Laponie, de voyages burlesques français en prosimètre et en chansons, d’épîtres en vers et de vingt-six pièces de théâtre (une tragédie, un opéra, onze comédies italiennes, onze comédies françaises et deux pièces posthumes en un acte non représentées), Regnard étonne par la diversité de son écriture et la bigarrure de ses inspirations. À la recherche de ce qui peut lier le voyageur à l’homme de théâtre, c’est à travers une esthétique libertine de la gaieté et du jeu intertextuel, qui est aussi une éthique, que cet auteur est ici appréhendé, par le biais d’éditions scientifiques de ses textes et d’un essai proposant une réflexion sur la performante « regnardie », où le jeu avec le lecteur s’inscrit à la fois dans une optique épicurienne et dans une perspective économique stratégique.

Soutenance

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer