Vous êtes ici

Présentation

Le Goût des lettres - Dissidence, déviance, décentrement

Ce numéro 6 de la revue MaLiCE est résolument tourné vers l’avenir. Il comporte en effet deux dossiers, le premier consacré au programme 2016 de l’agrégation de lettres, le second aux actes d’un colloque « Jeunes chercheurs » intitulé Dissidence, déviance, décentrement.

Articles

1. Le Goût des lettres
Anne Vibert Le goût des lettres à l’épreuve de l’enseignement
Françoise Laurent La fête galante de l’empereur Conrad : étude littéraire des v. 138-558 du Roman de la Rose de Jean Renart
Danièle James-Raoul La poétique de l’oblique dans le Roman de la Rose ou de Guillaume de Dole de Jean Renart
Caroline Trotot À propos du sonnet 15 des Amours. La poétique de l’imitation : vitesse et « entrelecture »
Nathalie Dauvois Le sujet lyrique dans Les Amours
Charles-Olivier Stiker-Métral Sagesse et folie dans les Pensées de Pascal
Thibaut Julian La musique dans la trilogie de Beaumarchais
Virginie Yvernault Des mémoires judiciaires à la trilogie de Beaumarchais : « il y a de l’écho ici ! »
Ilias Yocaris Esquisse d’un programme scriptural : la préface de La Fortune des Rougon
Michel Bertrand Le roman expérimental : De Thérèse Raquin à La Fortune des Rougon
Sylvie Ballestra-Puech « L’homme est la mesure des choses » : « inspirations méditerranéennes » de l’essai ?
2. Dissidence, déviance, décentrement
Clémentine Bénard John Donne satiriste : un dissident face à un monde décentré
Amandine Bonesso Décentrement identitaire et social chez Marie Guyard de l’Incarnation : images de l’espace intérieur et extérieur
Vanessa Chaise-Brun Eikon Basilike ou décentrer pour préserver
Valentine Dussueil Du Parlement de Paris au Parlement d’Aix : Beaumarchais et l’usage du factum dans l’affaire La Blache (1772-1778)
Shahab Entezareghaem La dissidence morale et philosophique dans La Tragédie de l’athée de Cyril Tourneur
Barbara Muller « Voir de bon biais » dans les romances de William Shakespeare : la métaphore comme figure de déviance

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer