Vous êtes ici

Traduire le même, l'autre et le soi

Depuis Cicéron, les théories de la traduction considèrent qu'il existe deux façons de traduire un texte littéraire. Ou bien le traducteur reste inconditionnellement fidèle à la langue de l'original, ou bien il se conduit comme un auteur et traduit selon les habitudes de la langue d'accueil. Pris dans cette dualité qui a nourri la réflexion des théoriciens de la traduction à travers les siècles, le traducteur est toujours confronté au même dilemme.

Voguer vers la modernité

Lier la littérature, dans la diversité de ses genres, au voyage, conçu comme thème et comme structure narrative, permet d’analyser la topique de l’homo viator à la fois dans sa réalité, à travers des récits de voyage authentiques, et dans ses traitements littéraires, à travers la production romanesque, théâtrale et poétique du XVIIe siècle.

Sylvie Requemora-Gros

Sandra Raguenet

Lectures de Cyrano de Bergerac

Cyrano de Bergerac n'a pas cherché à faire imprimer de son vivant ses deux romans, L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune, Les Etats et Empires du Soleil. On peut d'ailleurs s'étonner qu'ils aient pu paraître en 1657 et 1662, même à titre posthume, et même dans des versions nettement édulcorées.

Le Siècle des Moralistes

Bérengère Parmentier

Inès Oseki-Dépré

Les dialogues dans l'œuvre de Bernanos

Autour d'Henry Poulaille et de la littérature prolétarienne

Les questions posées dès 1930 par Nouvel âge littéraire, manifeste de la littérature prolétarienne, n'ont rien perdu de leur urgence et de leur intérêt historique et pragmatique. En relisant Henry Poulaille et ses amis, on sent s'affirmer, à partir du projet d'une littérature émanant du peuple et abordant ses préoccupations propres, quelques uns des enjeux permanents de l'acte d'écrire rapport au réel, souci d'authenticité, sens de la responsabilité propre à l'écrivain.

Pages

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer