Aller au contenu principal
Auteurs / Autrices :
Christine Marcandier
Directeur(s) / Directrice(s) de l'ouvrage :
Eric Bordas et Owen Eathcote
Année :
2016
Revue, Collection, Ouvrage collectif :
Revue critique de Fixxion française contemporaine, n° 12
Type de production :
Article dans une revue
n° ISBN :
2033-7019

Homosexualités et fictions en France de 1981 à nos jours.

Michel Foucault lui-même invitait à lire son œuvre comme des « fragments d’autobiographie » construisant une « esthétique de l’existence ». Il est, depuis sa mort, devenu personnage littéraire : il devient Muzil chez Hervé Guibert, Michel dans Ce qu’aimer veut direde Mathieu Lindon, il est présent chez Julia Kristeva, Edmund White, Didier Eribon, Laurent Binet, etc. Dans l’ensemble de ces textes, Michel Foucault est interrogé, en tant que sujet biographique, incarnation d’une théorie et surtout figuration d’une époque : sa représentation est un questionnement de l’homosexualité comme identité, d’un dire ou taire le sida, dans une nouvelle archéologie du savoir qui passe par la fiction. L’objet de cet article est d’analyser un Michel Foucault « corps-texte », fiction et diction, énoncé à la fois littéraire et politique.

Texte intégral.