Aller au contenu principal

Le groupe 19-21 réunit les membres du CIELAM spécialistes des littératures françaises et francophones des XIXe, XXe et XXIe siècles. Son responsable est Michel Bertrand.

Le travail de 19-21 a d'abord porté sur le canon littéraire français d'auteurs des XIXe et XXe siècles, ce qui s'est notamment traduit par l’organisation de colloques et journées d'étude consacrés à Beckett, Bernanos, Apollinaire, Giraudoux ou plus récemment Claude Simon et Georges Perec. Dans ce cadre, et sans verser pour autant dans le régionalisme, 19-21 s'attache à la valorisation du patrimoine régional, portant son attention sur les gisements documentaires accessibles en PACA : revue Les Cahiers du Sud, colloques consacrés à Jean Giono comme, en 2015, Patrimoines gioniens, et en 2020 Giono, Paysages, en partenariat avec le MuCEM qui présentait en parallèle une exposition. Cet aspect recoupe les préoccupations de l’axe « Du parchemin au numérique » du CIELAM.

19-21 poursuit également une veille sur l’extrême contemporain, objet du colloque Mauvignier, inscrit dans le sillage du colloque sur le style Minuit. Cette attention à la littérature contemporaine rejoint le volet stylistique des préoccupations de l'axe « Stylistique et création » du CIELAM.

Ce dernier inclut et développe une réflexion sur la création, engageant les pratiques de l'écriture créative en lesquelles le site d'Aix-en-Provence a été et demeure pionnier. Sous la mention de doctorat « Pratique et théorie de la création artistique et littéraire », plusieurs thèses ont ainsi été récemment soutenues dans ce domaine, tandis que d'autres sont en cours. Parmi ces recherches, certaines, inscrites dans le double champ de l'écocritique et de l'écopoétique, dans le prolongement du Master Ecopoétique et création et du programme Epokhè, conjuguent la recherche théorique en littérature et la pratique de la création dans le contexte plus large de la crise de l’anthropocène. Cette problématique cruciale a aussi été au centre des rencontres Enseignants / Chercheurs Littérature & écologie tenues en 2019.

Qu’il s’agisse des « classiques » ou de « l’extrême contemporain », le domaine d’investigation de 19-21 ne se cantonne pas à l’hexagone et s’étend aux littératures de langue française, qu'elles s’écrivent à l’est et au sud de la Méditerranée, en Afrique subsaharienne ou en Asie, à l'époque coloniale ou dans un contexte critique postcolonial, ou encore relèvent d'écritures migrantes déterritorialisées. Ce champ d’étude vaste et diversifié, rejoignant notamment les préoccupations de l'axe « Mobilités Interzone » du CIELAM, s'intéresse aux dynamiques du Sud global sans cesser de porter attention, dans une perspective interdisciplinaire, à l'archive et à ses traitements contemporains (colloque Archives matérielles, traces mémorielles & littératures des Afriques en 2019).

19-21 développe en outre une réflexion sur l’épistémologie de la discipline des Lettres. Le colloque « Extension du domaine des lettres », congrès de la Société d’Etude de la littérature de langue française du XXe et du XXIe siècles tenu en 2017, s’est attaché, comme son prédécesseur de 2010 sur l’enseignement de la littérature à l’université, à réfléchir au devenir contemporain du champ et des études littéraires.

 

Équipe