Aller au contenu principal
Auteurs / Autrices :
Catherine Mazauric
Directeur(s) / Directrice(s) de l'ouvrage :
Bénédicte Shawky-Milcent, Nathalie Brillant-Rannou, François Le Goff, Nathalie Lacelle
Nbre ou N° pages :
p. 221-223
Editeur :
Les Presses de l'Ecureuil, Poitiers
Année :
2020
Revue, Collection, Ouvrage collectif :
Autobiographies de chercheur·se·s, lecteur·ice·s, scripteur·ice·s
Type de production :
Chapitre d'ouvrage
n° ISBN :
9791038400009
autobiog_lecteurs

Dès la fin des années 1990, une génération de didacticiens de la littérature, soucieux de la subjectivité des élèves entreprend d’interroger l’expérience vécue des lecteurs, experts ou apprentis. Depuis l’intérêt porté aux autobiographies de lecteurs de Pierre Dumayet, Annie François, Agnès Desarthe…, l’objectif est de dépasser les postures prescriptives afin de cerner les processus en jeu dans le rapport du lecteur aux textes littéraires. Cette ambition portée en premier lieu par Gérard Langlade, Annie Rouxel, Marie-José Fourtanier, Jean-François Massol, ne cède rien aux exigences de la recherche en littérature. On note d’ailleurs qu’au gré des décennies d’engagement en didactique, chacun de ces chercheurs s’est fortement impliqué en littérature : Jean-François Massol est reconnu en tant que spécialiste de Roger Martin du Gard, Annie Rouxel a notamment travaillé sur Gide, sur l’Oulipo, Marie-José Fourtanier sur les littératures francophones…
Mais ces pionniers en didactique de la littérature n’oublient jamais leur but : contribuer au renouvellement de l’enseignement du français, déverrouiller les pratiques sclérosantes, interpeller la créativité des élèves et des enseignants, défendre les Lettres et les arts partout où leur transmission passerait pour secondaire ou désuète.

Aussi, le volume que nous entreprenons dans une tonalité ouvertement amicale, ne se cantonne pas à sa fonction d’hommage : il tente de contribuer à une connaissance toujours accrue des rouages de la lecture, de l’écriture et de la didactique de la littérature dans une démarche empirique et l’expérience du faire. Nous proposons aux contributeurs qui se reconnaissent dans les travaux menés depuis Grenoble, Toulouse, Rennes, ou qui ont partagé une partie du chemin, de s’emparer à leur manière, non sans plaisir, du protocole des autobiographies de lecteur, de scripteur auquel nous ajoutons celui de chercheur.