Aller au contenu principal
Auteurs / Autrices :
Maxime Decout
Année :
2015
Revue, Collection, Ouvrage collectif :
Europe, n° 1038
Type de production :
Direction d'ouvrage
n° ISBN :
978-2-35150-075-0
photo

Les contributions réunies dans ce volume soulignent comment les œuvres de Modiano organisent un réseau inextricable entre la mémoire, l’Histoire, le temps, l’espace et la perte d’identité. Le romancier n’a pas écrit de fresques historiques, mais de brèves aventures traversées de vide, où le fantôme de l’Occupation s’inscrit sans qu’il écrase le récit. C’est cette manière d’écrire qui en fait un révélateur pour notre époque : il nous permet de ressentir, par contraste, tout ce que l’histoire contemporaine nous a désigné sans parvenir à nous le faire vivre. Émerge ainsi du volume l’idée que cette œuvre, prise dans une histoire obsessionnelle et non vécue, toujours plus ou moins située dans une chronologie perturbée, nous parle aussi de notre monde contemporain en nous rappelant que, comme le dit Henry Rousso, « nous ne sommes pas que du présent ». Un message qui, dans notre société actuelle, tendue entre deux extrêmes, la commémoration à l’excès et l’immersion dans l’instantanéité, est plus que jamais nécessaire.