Aller au contenu principal
Auteurs / Autrices :
Nbre ou N° pages :
138 p.
Editeur :
Éditions Sulliver
Année :
2009
Revue, Collection, Ouvrage collectif :
Mouvements de pensée
Type de production :
Livre
n° ISBN :
978-2351220542

Si le XVIIIe siècle fut le siècle des philosophes, la France est réputée n'avoir guère eu de grands penseurs au XIXe siècle. C'est oublier Pierre Leroux pour lequel ce livre revendique, après deux siècles, une grande place, la première même. Pierre Leroux (1797-1871) est un fils du peuple qui devint philosophe autant qu'homme d'action, à la tête de quatre grands journaux et comme représentant du peuple sous la Seconde République. Ayant participé à l'aventure saint-simonienne en 1830-1831, il fut le premier à pointer le danger collectiviste. Leroux est aussi un écrivain, un penseur à la française, dans la lignée de Rousseau. Mais il vécut après la Révolution : il a vu l'histoire bouger, fut acteur et témoin de l'avènement du monde moderne, et des premiers conflits du libéralisme et du socialisme. Les synthèses que proposa ce penseur encyclopédique, dès les années 1830, restent prophétiques pour le lecteur du jeune XXIe siècle. Leroux combat les inégalités de classe, de race et de sexe, et explora tous les grands problèmes en les mesurant à l'aune de l'humanité, placée au cœur de sa réflexion.